Prise en charge d’un patient en fin de vie

Prochaine session :

le 4 & 5 Juin 2018 à Aix en Provence (13)

le 1 & 2 octobre 2018 à La Londe les Maures (83)

Pour vous inscrire sur le site de l'Agence Nationale du DPC via votre espace personnel (www.mondpc.fr), rentré la référence suivante: 64751800003

Format : pédagogique présentielle, en groupe.

Durée : 2 journées consécutives de 7 heures.

L’intervenante : le docteur en médecine madame Laurence DEJARDIN, attaché à l’hôpital Français de Jérusalem en soins palliatifs, intervenant dans 3 services de long séjour médicalisé : Gériatrie, oncologie palliative, pathologie lourde avec dépendance (coma, maladie neuro générative...).

Objectif & Résumé:

Objectif :

- Repérer ses besoins en formation au regard des soins palliatifs
- Découvrir les politiques de santé publique en matière de soins palliatifs
- Structurer la prise en charge des patients pour la douleur et les symptômes de fin de vie
- Sensibiliser les professionnels de santé à la relation d'aide pour éviter le burn-out
- Mesurer les axes d'amélioration dans cette prise en charge et évaluer ses acquis

Résumé :

Dans la vie courante, l’utilisation de l’expression « soins palliatifs », engendre une image négative. Les soins palliatifs sont de prime abord, synonymes de maladie grave et en sous-entendu de souffrance, de fin de vie, de mort.

Beaucoup de patient exprime le souhait de terminer leur vie à leur domicile. La prise en charge concerne l’ensemble des symptômes et des soins de confort, et l’accompagnement, la relation d’aide des patients et de leur entourage, et la mise en œuvre de la coordination avec les autres professionnels.

L’infirmière doit avoir des pistes pour assurer de façon efficiente et efficace leur mission sans se mettre en danger.

 L’infirmière est, de plus en plus, confronté à la mort. La mort est devenue dans notre société un sujet tabou. Les  évolutions de la médecine et de la prise en charge les ont éloignés du concept de fin de vie. La mort est, pour beaucoup de soignants, synonyme d’échec. Les infirmières peuvent ressentir, en fonction de leur vécu, de leur histoire et de leur sensibilité, une angoisse à l’approche de la mort de leurs patients et sont aussi démunis et vulnérables face aux familles et à l’entourage des patients.

L’infirmière avec ses compétences et ses qualités relationnelles aura pour objectif de préserver la meilleure qualité de vie possible à ses patients.

Les objectifs de cette formation sont de reconnaitre, d’identifier et de maitriser les soins de confort : douleur, dénutrition, déshydratation, asthénie, etc., de repérer les modifications des patients et de leur entourage face à la maladie grave et de concourir à la coordination des différents professionnels sanitaire et sociaux autour du patient. Nous aborderons aussi les traitements complémentaires dont l'aromathérapie, qui présente un avantage pour augmenter le confort du patient.

La découverte des concepts en lien avec les soins palliatifs et leurs pratiques, améliore la qualité relationnelle et évite les risques de burn-out.

 

 

Orientation nationale selon l’arrêté du 8/12/2015 :

ORIENTATIONS S’INSCRIVANT DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE NATIONALE DE SANTÉ : Faciliter au quotidien les parcours de santé Orientation 18 : Soins palliatifs et démarche palliative.

Infirmier : orientation n°2 : prise en charge de la douleur par l’infirmier.

 

Programme :

 

JOUR 1


Matinée (3h30)

Accueil, présentation de la formation & de l’établissement Roseau Formations & signature des feuilles d’émargements

 

Repérer ses besoins en formation au regard des soins palliatifs :

  1. Quelles sont mes représentations des soins palliatifs

  2. Quels sont mes besoins en formation?

Découvrir les politiques de santé publique en matière de soins palliatifs 

Découvrir l’historique des soins palliatifs Les textes fondateurs
La Législation

  1. La loi du 04 mars 2002

  2. La loi du 22 avril 2005 dite Loi Léonetti

  3. La loi du 02 février 2016 dite loi Claeys – Léonetti

  4. Allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie

Définition des soins palliatifs
Définition des soins palliatifs par l’OMS

Structurer la prise en charge des patients pour la douleur et les symptômes de vie

Identifier les symptômes et intégrer le rôle de l’infirmière 

Après-midi (3h30)

Accueil & signature des feuilles d’émargements

  1. La douleur (2h)

  2. Les troubles de l’état général : Asthénie, anorexie, dénutrition, déshydratation

    (1h)

  3. Les troubles digestifs : nausées, vomissement, constipation, diarrhée, les soins

    buccaux. (30min)

JOUR 2

 

Matinée (3h30)

Accueil & signature des feuilles d’émargements

D. Les troubles digestifs (suite) : nausées, vomissement, constipation, diarrhée, les soins buccaux. (30min)

  1. Les troubles respiratoires : dyspnée, encombrement bronchique, toux, hoquet

    (1h)

  2. Les troubles urinaires : rétention, incontinence (1h)

  3. Les troubles cutanés : mobilité, escarres, prurit (1h)

Après-midi (3h30)

Accueil & signature des feuilles d’émargements

H. La sédation (30 min) I. L’agonie (30 min)

IV.
out. (1h30),

Sensibiliser les professionnels de santé à la relation d’aide pour éviter les burn-

Cette partie n’étant pas le développement a proprement parlé des SPal mais plutôt ses conséquences sur le soignant, elle sera plus ou moins développée selon le temps restant

  1. Définitions et concepts liés à

    1. L’homme

    2. la santé

    3. la vie

    4. La maladie

    5. le handicap

    6. la souffrance

  2. La mort

  1. Définition légale

  2. Perception psychologique de la mort

  3. Les rituels funéraires, leurs finalités

C. Définir les changements psychologiques des patients de leur entourage face à la maladie grave

  1. Les peurs

  2. Les mécanismes de défense

  3. Les étapes du deuil

D. Respecter la bonne distance et les codes de communication indispensables à une relation d’aide efficace (30 min)

E.

Identifier les différentes phases amenant à un burn-out pour s’en protéger et rester opérationnel dans sa fonction

Mesurer les axes d'amélioration dans cette prise en charge et évaluer ses acquis (30 min)
Questionnaire d’évaluation de la formation (30 min)